Transport aérien: suspension temporaire de Corsair

Publié le par Alain GYRE

Transport aérien : Suspension temporaire de Corsair

1-corsair.jpg

Les avions de Corsair vont disparaître de l’aéroport et du paysage aérien de Madagascar pour une durée indéterminée

Les vols de la compagnie Corsair de et pour Antananarivo seront sus­pendus à partir d'aujourd'hui. La date de reprise reste incertaine.

Mauvaise surprise pour ceux auraient souhaité prendre des vols Corsair pour aller en France. Cette compagnie aérienne a décidé de suspendre son programme de vol à partir d'aujourd'hui. Tous les vols au départ de Paris et d'Antananarivo sont annulés. D'après notre information, cet arrêt temporaire devrait durer jusqu'au mois d'avril, mais rien n'est encore officiel. Même le bureau de représentation local s'est abstenu de donner des informations et renvoie les questions à son siège basé à Paris.
« Les consignes sont strictes. Toutes les demandes d'informations liées à ce dossier devront être adressées à notre siège », répond un responsable local de la compagnie.
En tout cas, cette nouvelle a pris de court certains habitués de cette compagnie. Un ressortissant français résidant à Madagascar, qui voulait utiliser son billet retour pour rentrer dans son pays, a préféré se faire rembourser. Selon son témoignage, les passagers ayant des vols programmés durant cette période sont transférés sur les vols Air Madagascar.
« Comme je n'ai pas voulu, ils m'ont remboursé. La date exacte de la reprise des vols n'est pas encore très précise mais, en tout cas, ce sera dans quelques mois. Maintenant, comme Corsair est le moins cher sur le marché, j'ai des problèmes », rajoute-t-il. Aux dernières nouvelles, un vol spécial pourrait être organisé le 30 janvier, mais l'information n'a pas encore été confirmée.
Retrait progressif
Les raisons de cette décision de la compagnie Corsair soulèvent des interrogations, voire des inquiétudes dans le milieu économique. La Grande île faisait partie des destinations phares de cette société française réputée pour le coût très bas de son billet. En 2010, au lendemain des moments forts de la crise politique, elle était une des rares compagnies ayant décidé d'augmenter de presque 40% ses offres sur la destination Madagascar. Elle était également la pionnière de la destination Nosy Be en ouvrant la première ligne directe entre l'île au parfum et la capitale française en 2003. Mais la crise de 2009 a fait mal à la compagnie, qui avait annoncé une perte de 6 millions d'euros sur cette destination en une seule année.
« Il est possible que l'évolution du nombre de passagers à destination de Madagascar n'ait jamais répondu aux attentes de la compagnie qui s'est beaucoup investie sur cette destination. Les perspectives de cette année, avec la tenue des élections ne sont pas non plus encourageantes », analyse le responsable d'une agence de voyage locale.
Avec cette nouvelle décision, la compagnie Corsair semble abandonner petit à petit la Grande île. En 2010, elle a déjà décidé de suspendre la desserte de Nosy Be au profit de Mayotte, devenue nouveau département français. Pour les professionnels du tourisme, c'est un mauvais signe à l'heure ou le pays a, au contraire, besoin d'augmenter le nombre de sièges offerts par les compagnies qui assurent la destination Madagascar. Mais de l'autre côté, cette situation devrait profiter aux deux autres compagnies qui assurer cette liaison, dont Air Madagascar.

Mahefa Rakotomalala

Jeudi 17 janvier 2013

L’Express

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

meranthe.s 18/01/2013 07:55

les prix risquent d'augmenter si la concurrence diminue !!!