Travail des enfants: La culture a son rôle à jouer

Publié le par Alain GYRE

Travail des enfants: La culture a son rôle à jouer       

Mardi, 03 Décembre 2013

Apprendre à ses enfants le métier des parents est une  pratique des plus normales à Madagascar.

 

Les parents transmettent leur savoir à leurs enfants de façon à ce que ces derniers puissent prendre la relève après leur disparition. Les Malgaches veulent perpétuer la tradition. Aucune loi n’interdit cette pratique mais quelque part, cela encourage l’augmentation du taux des enfants qui travaillent. A titre d’exemple, l’exploitation de vanille connaît le phénomène. Cultiver la vanille fait partie de la culture et les enfants doivent apprendre aussi.

 

D’après l'Organisation internationale du Travail (OIT), 20.000 enfants et adolescents de 12 à 17 ans travaillent dans la production de vanille à Madagascar, soit plus de 30% de la main-d'œuvre totale du secteur. Lors de la période de fécondation des plantes, les entreprises recrutent des enfants de 15 à 17 ans. Avec des conditions de travail médiocres, ces enfants travaillent en moyenne 7 à 8h par jour. Un enfant ouvrier gagne 2.000 ariary par jour, soit trois fois moins que le salaire d'un adulte. Ils travaillent 5 à 6 jours sur 7 et en moyenne, entre 7 à 8 heures par jour, sous une température parfois très élevée de 30°C. Madagascar produit 60% de la vanille dans le monde, entre 1.200 et 1.500 tonnes par an. 80 % des plantations se trouvent dans le Nord, zone humide et tropicale qui favorise son développement.

 

NIR

La Gazette

 

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article