Tu chantes… Dox

Publié le par Alain GYRE

 

Tu chantes…

 

Par quelle issue cachée au fond de ton cœur,

Penses-tu faire échapper ton âme de ton corps ?

Tu chantes et espères que le chant

Elèvera ton âme vers la voie lactée…

 

Telle une feuille fanée par la sécheresse,

Qui a subi un vent fort et déjà lasse de vivre,

Elle s’envolera vers le paradis des âmes,

Où les soucis et les angoisses n’existeront plus.

 

Les fleurs et les feuilles fanées qui tomberont,

Seront remplacées par des bourgeons…

Toi, l’âme tu te métamorphoseras en étoile,

Tu ne tomberas plus du firmament.

 

Mais les oiseaux, qui ne cessent de créer

Des mélodies qu’ils fredonnent… Hélas, ces oiseaux

 Seront sans voix lorsque leur mort sera proche…

Ayez pitié d’eux !

 

Mihira ianao…

 

Varavaravana aiza miafina ao am-ponao anefa,

No hahafahanao « fanahy » amin’ny nofo hoe hilefa.

Mihira ianao, ka ny hira no fanainga heverinao

Hanainga ny fanahinao hihoatra izao tontolo izao.

 

Toy ny ravina nalazo avy tamin’ny hamainana,

Sendra rivotra mipoaka sady efa leom-piainana

Ka hisidina amin’ny tany, tany ho an’ny fanahy…

Mahafa-tebiteby sy mahafaka ahiahy…

 

Ny voninkazo sy ny ravina raha handazo ka hanintsana

Mbola hisolo tsiry vao… Ianao fanahy moa ho kintana

Tsy hanintsana intsony eny an’habakabakao !

 

Fa ny vorona, ny vorona tsy mitsahatra mamorona

Feon-kira hohirainy… mahonena fa ny vorona

Dia ho takim-peo ny farany, rahefa ho faty ! Itseronao.

 

Dox (1913-1978)

RAZAKANDRAINY Jean Verdi Salomon

Traduction de :

 RANDRIANARISOA-RASENDRA Irène

Poésie malgache et dialogue de culture

TSIPIKA

 

Publié dans Poèmes, Poèmes malgaches, Dox

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article