Un séisme pendant 40 secondes

Publié le par Alain GYRE

Befandriana Nord : Un séisme pendant 40 secondes

Les habitants de Befan­driana nord ont été réveillés dans leur sommeil hier. Au petit matin aux alentours de 2h30, un séisme de faible magnitude a secoué le chef lieu de district. Selon une source de la brigade de gendarmerie de Befandriana, la secousse sismique a duré une quarantaine de secondes. Aucun dégât n'a été sig­nalé.Toutefois, le tremblement de terre était suffisamment perceptible, pour réveiller bon nombre de riverains.
Joint au téléphone hier en début de soirée, un responsable à l'institut et observatoire de géophysique d'Anta­na­narivo (IOGA) a indiqué que le séisme n'a pas encore été signalé, de ce fait sa puissance n'a pas encore été déterminée, au même titre que l'épicentre. Il est, par ailleurs, à noter que la secousse s'est fortement fait ressentir en plein centre ville.
Selon les explications d'un technicien du Ioga, les séismes qui se produisent hors de Tana, ne sont pas captés par leurs appareils. C'est souvent le cas, quand la magnitude est inférieure à 3, sur l'échelle de Richter. Le signal serait encore moindre, voire quasi nul, lorsque le tremblement de terre survient à des centaines de kilomètres de l'observatoire.
L'échelle de Richter indique une variation de 1 à 9. La magni­tude de la secousse qui a sévi à Befandriana nord hier, se situe entre 2 et 3 selon les premières estimations, une puissance en dessous du seuil de danger.

Seth Andriamarohasina

Lundi 13 août 2012

L’Express

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article