Université régionale : la Vakinankaratra aura la sienne

Publié le par Alain GYRE

Université régionale : la Vakinankaratra aura la sienne       

Vendredi, 09 Août 2013

L’université régionale du Vakinankaratra ouvrira ses portes à la prochaine année universitaire. L’accord-cadre y afférent a été signé à Antsirabe le 7 août dernier entre le chef de région Paul Razanakolona et le président de l’université d’Antananarivo. Il consigne le partenariat entre les deux parties pour l’ouverture et la gestion de cette nouvelle université. La région mettra à la disposition de la future université des bâtiments et en assurera également l’équipement dont les mobiliers et les outils pédagogiques comme les tableaux noirs. Quant à l’université d’Antananarivo, elle assurera toute la partie pédagogique. Vakinankaratra sera la 1ère région à bénéficier de la décentralisation de l’université d’Antananarivo. C’est d’ailleurs l’une des régions les plus peuplées et qui comptent le plus de jeunes bacheliers. L’implantation d’une université dans la région permettra à plus de parents d’envoyer leurs enfants poursuivre leurs études dans l’enseignement supérieur. En effet, la proximité réduira les frais divers dont le loyer, la nourriture, etc. Rappelons qu’à Madagascar, les parents doivent payer 10 fois plus que pour les études au lycée s’ils envoient leurs enfants à l’université.

Cette donnée de la Banque mondiale montre à quel point il est difficile, voire impossible pour de nombreuses familles malagasy d’encourager leurs enfants à aller à l’université. Bref, l’université semble être dédiée aux enfants des riches. La décentralisation des établissements universitaires devrait être l’une des solutions pour aider les enfants des moins riches à faire des études supérieures. Pour les universités implantées dans les chefs-lieux de province, elle permettra de libérer des places et de recruter ainsi plus d’étudiants. Tous les ans, l’effectif des élèves de terminale qui passent le bac est aux environs de 64 000 avec un taux de réussite moyen de 48%, soit 30 000 nouveaux bacheliers par an. Or, l’université d’Antananarivo ne peut accueillir que 8 000 étudiants par an faute d’infrastructures suffisantes. Pour ses débuts, l’université du Vakinankaratra empruntera des bâtiments pour abriter les cours. Mais la région et ses partenaires sont déjà prêts pour la construction de l’université à Mandaniresaka. La région appelle donc les squatteurs du terrain à venir négocier leur expropriation.

Concernant les cours à dispenser à la prochaine rentrée, la première filière à développer sera la polytechnique. D’autres filières suivront selon les demandes dans la région. Cette approche est indiquée pour éviter l’inadéquation de l’emploi à la formation. Notons que le Vakinankaratra est connu pour son importante production agricole dont les fruits et légumes. C’est dans ce sens qu’un projet d’agrotechnopôle a été initié sous le précédent régime. Il en était de même d’un projet d’aéroport qui aurait dû accompagner le 1er projet. A l’heure actuelle, le projet d’agrotechnopôle semble être remis sur les rails.

Fanjanarivo

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article