US et coutumes malgaches : Délaissés par tous

Publié le par Alain GYRE

US et coutumes malgaches : Délaissés par tous      


 Lundi, 24 Février 2014 06:16

 

Aujourd’hui plus que jamais, de véritables remises en question s’opèrent dans la société malgache.

 

Les crises interminables, la pauvreté qui prend racine dans la société sans parler du développement mondial rythmé par un recul de la communauté malgache ont contribué à une prise de conscience collective sur l’avenir du pays et le réel blocage pour le développement.

 

Et face aux richesses naturelles de la terre malgache, tout le monde s’accorde à dire que la pauvreté dans laquelle nous sommes prise en otages sont le fruit de nos actes et non une damnation céleste. Confrontée à cette triste révélation, les réactions diffèrent. Certains accusent les colons d’avoir bousillé la mentalité de nos pairs, « le diviser pour mieux régner » est souvent pointé du doigt comme étant cause idéale pour tous nos maux. D’autres parlent d’une toute nouvelle forme de colonisation, la communauté internationale est souvent relaté comme un marionnettiste de génie qui fait faire à nos dirigeants ce que bon leur semblent. Et puis nos dirigeants qu’on voit actuellement comme des monstres assoiffés de richesses qui se vautrent sur ce qui nous revient de droit. L’heure n’est pourtant plus à désigner un coupable mais à trouver une solution car finalement on n’a que les dirigeants qu’on mérite. Car quand on voit nos compatriotes vendre leur intégrité pour une bouchée de pain, on peut sérieusement se poser des questions  sur l’avenir de notre nation.

 

« Batir un avenir en harmonie avec notre culture ». C’est une alternative prise en compte lors de la célébration de la journée mondiale de langue maternelle durant laquelle des illustres professeurs, des citoyens et des étudiants se sont penchés sur la culture, la langue et l’histoire malgache et en faire un pilier pour le développement. Pourtant cela semble être un combat de longue haleine car la culture malgache et la langue semblent être reléguées au rang des reliques. Quand on demande actuellement à nos jeunes ce qui font d’eux un malgache, très peu peuvent répondre avec cohérence. La plupart se vante même de ne plus maitriser la langue maternelle.

 

Pire encore, actuellement les gens se moquent délibérément de ceux ou celles qui gardent un point d’honneur à respecter nos traditions ancestrales. Si s’habiller en jean est devenu normal dans notre communauté, essayez de vous habiller en tenue traditionnelle et les gens se moqueront de vous. Nous sommes donc à un point où nos traditions sont considérées comme non seulement démodées mais honteuses aussi. Les gens qui gardent encore ces tenues traditionnelles sont traités de broussards et d’incultes. Malheureusement la richesse de notre culture peut resister aux temps, à l’incomprehension du monde, mais certainement pas à l’indifférence et aux dénigrements de nous-mêmes les malgache. Il est donc temps qu’on redescende un peu sur terre et se mettre à l’évidence nous sommes malgaches et nos traditions ont des valeurs inestimables car sans elles nous perdrions notre identité et nous serions rien de plus que des imitateurs.

 

Y.L

La Gazerre

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article