Vahona: un remède contre plusieurs maladies

Publié le par Alain GYRE

Vahona: Un remède contre plusieurs maladies

     

 

Mercredi, 22 Août 2012

Depuis des siècles, le Vahona ou Aloe (Liliaceae-Aloeaceae) a été utilisé par l’homme grâce à ses vertus incontournables.

Il fait partie des 4 végétaux indispensables au bien-être de l'homme : le blé, le raisin, l'olive et l'aloe. Il est essentiel à la médecine traditionnelle. Ainsi, les guérisseurs l’utilisent en tant que cicatrisants, anti-inflammatoires et dépuratifs. Actuellement, 130 espèces de Vahona sont répertoriées, dont 31 espèces sont originaires de Madagascar.

A nos jours, plusieurs personnes utilisent encore le Vahona. Lors de notre passage à Andravohangy, au marché des plantes médicinales, Lydie Rakotoarinivo, vendeuse depuis une dizaine d’années, a avoué que les Vahona restent encore les plantes les plus vendus. En général, les personnes les achètent pour guérir. Ces plantes sont en effet thérapeutiques. Par rapport aux autres plantes, les Vahona coûtent un peu cher, car on les achète dans les provinces. Ils varient de 3.000 à 10.000 ariary selon la quantité. Beaucoup des guérisseurs s’en approvisionnent également afin de soigner leurs patients. En ce moment face au froid, plusieurs personnes les achètent pour mélanger avec du miel ou autres pour traiter l’estomac, le foie et la grippe.

Vu ses multiples vertus, plusieurs scientifiques exploitent le Vahona. Actuellement, plusieurs produits cosmétiques sont faits à base d’Aloe parce qu’il a comme vertu d’être efficace sur plusieurs maladies telles que la lésion cutanée, la réhydratation, la production de collagène, la maladie cardio-vasculaire, le diabète, l’estomac, l’intestin, l’arthrite et l’arthrose. Ce qui explique que le Vahona est devenu aujourd’hui, grâce aux nouvelles techniques de conservation, un « végétal médecin » de tout premier plan, qui peut guérir, et soulager toujours de multiples problèmes de santé plus ou moins graves avec une grande efficacité et une totale innocuité, a expliqué le Dr Yves Donadieu de la Faculté de Médecine de Paris.

Rappelons que le Vahona pousse dans les régions sèches et chaudes. Dont dans le sud, le sud-ouest et le nord de la Grande Ile. Bref, le Vahona se révèle être un excellent remède à plusieurs maladies.

R.V.

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article