Ville de Toamasina: mise en oeuvre de projet d'embellissement

Publié le par Alain GYRE

Ville de Toamasina: Mise en œuvre du projet d’embellissement

     

 

Jeudi, 12 Juillet 2012

Consultation publique aujourd’hui sur l’avant projet sommaire de la réhabilitation des routes dans la ville de Toamasina, après les études effectuées depuis le mois de mars 2012.

Une centaine de personnes, issues de la région Atsinanana, la commune Urbaine de Toamasina, la société civile, les Tangalamena et notables, les jeunes et les universitaires et la population de Toamasina ont répondu aux invitations de la Région Atsinanana et la CUT dans la grande salle de la région. Cet avant projet sur les travaux routiers constitue la deuxième phase du projet d’embellissement de la ville. La veille, ce projet a fait l’objet d’une présentation devant les conseillers municipaux. Les responsables du projet ont pris note des doléances de la population tamatavienne, même si la commune a déjà défini des axes prioritaires pour la réhabilitation de routes dans la ville de Toamasina, des travaux limités par une enveloppe financière de 9 Milliards d’ariary. Ces axes répondent aux souhaits de l’assistance de prioriser la réhabilitation des routes principales comme celle d’Antanamakoa et du boulevard Ratsimilaho, et la hâte de la population d’accélérer le processus quant à sa réalisation. C’est pourquoi, elle a pris l’initiative de mettre en place un comité qui se charge du suivi de l’exécution du projet dans un souci de transparence. La prochaine étape pour cette deuxième phase du projet concerne la finalisation de l’avant projet détaillé avant la passation de marchés qui sera assurée par la commune. Cette séance a aussi permis aux citoyens de Toamasina de s’exprimer sur les travaux qu’ils jugent prioritaires après la réhabilitation des routes principales, et la commune a pu prendre note de leurs souhaits de voir la réhabilitation du Bazar Be ou du Stadium.

Comme la première phase du projet sur la réhabilitation de la mairie et ses dépendances, l’identification, la conception et la réalisation de cette deuxième phase relèvent de la seule compétence de la commune urbaine de Toamasina. Et cette séance a permis à la commune de défendre son projet devant les acteurs locaux. La vice Primature en charge du Développement et de l’Aménagement du Territoire, en tant que ministère technique en charge des travaux d’urbanisme accompagne la commune dans la réalisation du projet. C’est pourquoi elle s’est occupée de la recherche du financement du projet, qu’elle a trouvé auprès de la SPAT (Port de Tamatave), après un accord avec le Ministère des finances et du Budget.

Quant à la première phase du projet, des éclaircissements ont été apportés lors de cette consultation publique, sur la nécessité des travaux d’assainissement devant la mairie pour protéger le nouveau bâtiment. Au début, l’assistance a soulevé des craintes sur l’utilité de modifier la devanture de la mairie, mais après les explications techniques sur la nature des interventions dans cette partie, comme quoi, la mairie est obligé de toucher à l’esplanade pour permettre la réhabilitation des ouvrages d’assainissement, garants de la fondation qui se trouvent en dessous des gazons actuels, les doutes se sont dissipées. Il était donc convenu qu’il faut aller de l’avant dans la réalisation du projet d’embellissement de la ville de Toamasina, et la région Atsinanana a donné mains fortes à la commune en matière de sécurité dans l’accomplissement de ce projet. Seuls ceux qui ne veulent pas le développement de la ville font entravent à la réalisation de ce projet, ont conclu les participants à cette consultation publique.

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article