Vohitrambato: un héritage pour la population

Publié le par Alain GYRE

Vohitrambato : Un héritage pour la population

D’ici deux ans, la population de Vohitrambato sera propriétaire et responsable d’une forêt de 50ha. (Photo : Lantoniaina Razafindramiadana)

La plantation d'espèces à croissance rapide figure parmi les activités du projet Ambatovy à Vohitrambato. En 2014, celle-ci sera attribuée à la population.

Assurer les besoins quotidiens de la population en bois de chauffe, charbon et bois de construction. Tel est l'objectif fixé par le projet minier Ambatovy, dans le cadre de son engagement dans le domaine environnemental au niveau de Vohi­trambato, dans la région Atsinanana. Cin­quante hectares de forêts, composés en majorité d'eucalyptus et d'acacias, des espèces à croissance rapide, ont été plantées dans la partie nord de cette localité. Les plantations ont commencé en 2008 et 2009 et selon les prévisions, la forêt sera attribuée à la population en 2014. L’entretien est encore pour le moment assuré par des techniciens du projet.
« Pendant deux ans, depuis 2008, nous avons planté près de 100 000 plants sur une superficie de 50 hectares. Les activités d'entretien se poursuivent jusqu'à maintenant. Près de soixante-dix employés temporaires les assurent. Ils enlèvent les mauvaises herbes qui se développent rapidement dans la région Atsinanana. En 2014, la forêt sera confiée à la population, pour qu'elle puisse l'exploiter pour ses besoins », a expliqué Sylvain Betotozafy, responsable du volet biologique au département environnement d'Amba­tovy, jeudi au cours d'une visite du domaine forestier.

Autres réalisations

Des formations sur l'exploitation forestière seront dispensées aux habitants de Vohitrambato. Ils seront aussi encouragés à continuer les reboisements et les entretiens sur les parcelles individuelles. « Selon nos estimations, la population de Vohitram­bato n'aura pas de problèmes en matière de bois pendant une période de dix ans. Pour pérenniser les ressources, ils seront sensibilisés à poursuivre les entretiens. Ils auront aussi une parcelle de terrain de reboisement individuel qu'ils pourront entretenir », a continué Sylvain Betotozafy. Outre les ressources forestières, la construction de trois barrages hydroagricoles pour draîner les rizières, une école, un centre de santé de base ainsi que des puits, figure parmi les engagements de la société minière vis-à-vis de la population locale.
Les habitants de Vohi­trambato sont composés en majorité d'une population relocalisée, celle qui a occupé le site d'Antanandava, destiné à la mise en place d'un parc de résidu, pour accueillir les déchets en provenance de l'usine. Les habitations et les propriétés foncières sont titrées et bornées aux noms des occupants. Le processus administratif est assuré par Ambatovy. Pour améliorer leurs revenus, des formations sur l'agriculture, l'élevage et l'artisanat leur sont dispensées. Dans le domaine social, les populations les plus vulnérables bénéficient de soins gratuits auprès du CSB II.

Lantoniaina Razafindramiadana

Lundi 13 août 2012

L’Express

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article