Conte:  Fahasivy

Publié le par Alain GYRE

 

 Fahasivy

 

Les premiers hommes créés par Dieu étaient au nombre de neuf, dont quatre femmes et cinq hommes. Ils furent parachutés du ciel  à la terre avec tout ce qu’il fallait pour vivre.

Arrivés sur terre, ils formèrent quatre couples mais la neuvième personne resta seule. Elle avait apporté du ciel quelques poussières de terre qu’elle éparpilla sur le rocher qui formait à cette époque uniquement le monde.

Aussitôt, une épaisse couche de terre couvrit le rocher. Les quatre couples en profitèrent pour la cultiver.

La neuvième personne qui n’avait pas d’épouse était seule et personne ne s’en occupait. Il était malheureux en pensant que c’était de la poussière qu’il avait apportée que poussaient les cultures des huit autres.

Affaibli et attaqué par la maladie, il leur demanda de l’aide mais ces derniers lui tournèrent le dos, même lorsqu’il fut cloué au lit. Alors poussé par sa furie, désespéré, il se leva, prit sa sagaie et sa hache, saccagea les cultures et tua tous les animaux.

Après cela, à bout de force, il mourut.

Les quatre couples regrettèrent de ne pas lui avoir manifesté la moindre gratitude et, en voyant leurs cultures anéanties et le bétail décimé, ils vinrent lui rendre un dernier hommage. Leurs descendants, pour se protéger de la colère du revenant de la neuvième personne, lui consacrèrent des sacrifices.

Depuis ce temps-là, le Fahasivy (neuvième personne) désigne non seulement le neuvième nombre mais aussi le revenant de la neuvième personne et le sens s’élargit pour devenir synonyme de Avelo, Ambiroa (âme, esprit…).

 

André Rakotorahalahy

 

Angano

Contes et histoires de Madagascar

Recueillis, traduits et adaptés par

Bernard et Monique CLAVERIE

Lettres de l’Océan Indien

L’Harmattan

 

 

 

 

 

Publié dans Contes, Angano

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article