Poème: GÉNÉRAL HIVER - MAX RANDRIANTEFY

Publié le par Alain GYRE

C’est l’hiver en ce moment et on sent le froid nous pénétrer jusqu’aux os. Bien emmitouflé dans mes habits d’hiver, je regarde autour de moi la détresse de ces pauvres gens en quête de chaleur pouvant les protéger ne serait-ce que momentanément. Cette agressivité nouvelle du Général hiver qui chaque année tire la chaleur vers le bas, surprend toujours les démunis du monde entier par sa cruauté. Dans un pays pauvre comme le notre où la technologie pour le contrer est à l’état embryonnaire, les ravages de son passage est une désolation générant sur les hautes terres des dizaines de morts chez les sans abris. On a beau dire que mourir de froid est une mort douce mais le cynisme de cette assertion est quand même choquant dans la mesure où le gouvernement existe. Une question doit être posée actuellement, quelles sont les actions concrètes de prévoyance sociale qu’on mène à MADAGASCAR en cette période de l’année ?

 

 

GÉNÉRAL HIVER

 

De tous les temps le plus grand des chefs de guerres

Sur terre est le cruel général HIVER.

Père du froid véhicule de bien des misères

Fier il est des hécatombes qu’il génère.

 

Le plus grand des guerriers craignait son courroux

De loup insensible à la demande à genoux

De tous les miséreux priant de partout

Soûls de détresse infinie qui les rend fous.

 

Fort de sa puissance il défiait les nations

Prions pour qu’il ne fasse pas la collection

De millions de morts à travers ses actions

Légions dans les pays de ses élections.

 

Et quand l’étau de ses serres te prend au corps

Implore vite son pardon et prie pour ton sort

Alors peut être qu’il éloignera la mort

Qui dort près de ceux qui sont loin de leurs ports.

 

Eté le sauveur, le seul guerrier qu’il craint

Détient la chaleur ennemie du divin

Destin d’un général semeur de chagrins

Qu’en vain depuis des lustres combattent les humains.

 

MAX RANDRIANTEFY

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article