Conte:  La naissance de Tsiny

Publié le par Alain GYRE

 

 La naissance de Tsiny

 

Jadis, dans un village non loin d’Antsirabe, vivait un groupe de jeunes gens qui voulaient prendre tous les biens de leurs parents. Ils se réunirent et se mirent d’accord pour les tuer la nuit pendant leur sommeil. Mais parmi eux, l’un d’eux ne put se résoudre à tuer ses vieux parents et il les cacha à l’insu des autres dans le silo. A leur place, il tua un zébu et un mouton et dit à ses compagnons qu’il voulait enterrer le corps de ses parents, ce qu’ils acceptèrent.

La nuit arriva et comme les autres avaient bu de l’alcool toute la journée et qu’ils étaient tous saouls, ils ne remarquèrent pas son stratagème.

Chaque nuit, ce bon fils apporta de la nourriture à ses parents qui étaient dans le silo.

Un jour, le roi passa dans le village et remarqua qu’il n’y avait pas de vieux, rien que des jeunes. Il demande ce qui s’était passé et ils lui répondirent qu’ils étaient tous morts. Le roi trouva cela bizarre, alors il dit :

- Je vous ferai un test de vérité, vous aurez un jour pour répondre à cette question : il y a deux vaches, les voici, l’une est la mère, l’autre, la fille, laquelle est la mère et laquelle est la fille ? je reviendrai demain. Si vous ne trouvez pas la réponse, on vous coupera la tête !

Pendant la nuit, le bon fils alla retrouver ses parents dans le silo pour leur demander la réponse au test des deux vaches. Son père lui dit :

- Ce n’est pas difficile, mon fils. Prends un lamba (tissu) et tends-le avec tes mains devant les deux vaches, fais leur signe d’approcher, celle qui t’approchera la première sera la mère.

Le lendemain, le roi vint comme prévu et demanda aux jeunes la réponse tous ceux qui avaient tué leurs parents ne purent répondre, et le roi les fit emprisonner. Seul le bon fils donna la bonne réponse, mais le roi lui posa encore une autre question :

- Voici une branche d’arbre. Je veux que tu me montres le bout de cette branche.

Le jeune homme retourna voir ses parents dans le silo. Cette fois ce fut la mère qui lui répondit :

- Il faut que tu lances la branche en l’air pour en connaître le bout. La partie qui touchera la deuxième sera la bonne, le vrai bout.

Le lendemain, il donna cette réponse au roi et il fut donc sauvé. Mais tous les autres finirent la tête coupée dans la vallée. Alors, le bon fils fit sortir ses parents de leur cachette et il vécut heureux avec eux.

A partir de ce jour-là le Tsiny des parents atteint les enfants qui négligent leur source (les parents).

 

 

Rakotomanga

 

Angano

Contes et histoires de Madagascar

Recueillis, traduits et adaptés par

Bernard et Monique CLAVERIE

Lettres de l’Océan Indien

L’Harmattan

 

 

 

 

 

Publié dans Contes, Angano

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article