Conte:  La sorcière et le perroquet

Publié le par Alain GYRE

 

 La sorcière et le perroquet

 

Dans un petit village de la région d’Antsirabe (centre sud de Madagascar), vivait une sorcière qui avait une fille unique, très laide et très maigre.

Elle voulait que sa fille épouse le fils du roi, aussi faisait-elle n’importe quoi pour cela. La nuit, elle se déplaçait de royaume en royaume pour voler des bijoux et des robes pour que sa fille devienne la plus belle, mais toujours sans succès :le prince ne s’intéressait pas à elle et ne la regardait même pas.

Il s’intéressait davantage à une fille simple, qui vivait dans une famille de fermiers. On le voyait souvent rôder autour de leur ferme, cherchant à la charmer.

La sorcière savait tout cela. Une nuit, elle se rendit à cette ferme, arracha la fille de son lit et l’emmena dans la forêt, où elle l’attacha à un arbre toute la nuit. Lorsqu’elle revint le lendemain, la fille lui demanda la raison de cet enlèvement. La sorcière l’accusa d’avoir volé le cœur du prince. Et elle lui jeta un sort, et la fille se transforma en sanglier, avec du poil sur tout le corps. Elle oublia d’où elle venait et errait dans la forêt, mangeant comme une bête sauvage.

Mais un perroquet avait assisté à toute la scène et entendu tut ce que la sorcière avait dit.

La famille du fermier, commença à chercher la fille, mais personne ne l’avait vue. Le prince avait aussi appris sa disparition, il promit une grosse prime aux gens qui la trouveraient et la ramèneraient auprès de lui. Les jours passaient mais personne ne la trouvait. La sorcière et sa fille essayaient toujours de séduire le prince.

Un jour que le prince était allé à la chasse avec ses compagnons, au cœur de la forêt, ils virent un sanglier, qui courait à travers les arbres. ils commencèrent à le suivre et à lui tirer dessus. Mais, à ce moment, le perroquet qui n’était pas loin d’eux  commença à hurler ;

- Ne la tuez pas, c’est la fille du fermier, la sorcière lui a jeté un sort par jalousie !

Il cria cela plusieurs fois aux chasseurs.

Alors, le prince et ses compagnons capturèrent le sanglier et le perroquet et les amenèrent au palais du roi où ils les interrogèrent.

Ensuite, ils allèrent chercher la sorcière et sa fille. La vieille reconnut que c’était elle qui avait transformé la fille en sanglier par jalousie.

Le roi l’obligea à rendre à la fille sa forme humaine. Elle prononça des formules et le sanglier devint la plus belle jeune fille que l’on  n’ait jamais vue ; celle que le prince aimait.

Le roi fit couper la tête de la sorcière et de sa fille.

La fille du fermier épousa le prince et ils vécurent heureux jusqu’à la fin de leurs jours.

C’est ainsi que les malgaches ne tuent pas le perroquet et le considèrent comme un ami proche de l’homme.

 

Clémence Voahangiarisoa

 

Angano

Contes et histoires de Madagascar

Recueillis, traduits et adaptés par

Bernard et Monique CLAVERIE

Lettres de l’Océan Indien

L’Harmattan

 

 

 

 

 

Publié dans Contes, Angano

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article