Conte: Le caméléon et la mouche

Publié le par Alain GYRE

 

Le caméléon et la mouche

 

A Madagascar, tous les animaux de la forêt savent que le caméléon sait tromper les animaux, et même les hommes, en changeant de couleur tout le temps.

Un jour le lion, roi des animaux, fit venir le caméléon à une grande réunion de tous ses sujets. L’ordre du jour était le problème créé par le costume du caméléon qui ne respectait pas la loi de la forêt, c’est-à-dire : un costume pour chaque animal. Tous les animaux le condamnèrent  et le chassèrent de la forêt. Malgré cet avertissement, le caméléon continua de changer de couleur de temps en temps. Selon la loi édictée par le roi lion, tous les animaux pouvaient manger le caméléon. Alors la chasse  au caméléon commença pour tous les animaux.

Mais la famille des mouches ne faisait pas partie de ces animaux. Chaque fois qu’elle voyait un animal qui se préparait à l’attraper, la mouche prévenait toujours le caméléon qui se cachait en changeant de couleur.

Un matin, la mouche était encore endormie sur une feuille de gazon, le caméléon la lécha doucement jusqu’à ce qu’elle se réveille. Quand elle ouvrit les yeux, elle pensa que c’était un ennemi car le caméléon changea de couleur à cet instant même. La mouche tomba de peur dans une flaque d’eau. Elle en remonta mouillée et froide, les ailes collées sur le corps. Elle n’était pas contente du tout, et pensa manigancer une vengeance.

Un jour, elle trouva une idée. Elle alla chez les hommes voler du piment. Ensuite, elle chercha Monsieur Caméléon qui était en train de jouer avec ses enfants. Elle lui dit : « je veux que tu me lèches avec ta langue, comme l’autre fois, car ça m’a fait du bien, sais-tu ? »

Monsieur caméléon lui répondit :

- Sans problème, mon amie.

Alors la mouche se posa sur la branche d’un arbre, et le caméléon commença à la lécher. Dès le premier coup de langue, le caméléon commença à éternuer et à sentir le piment collé sur le corps de la mouche. Il sauta alors de tous les côtés, sur les arbres, sur la terre, en changeant de couleur à chaque fois. Mais sa langue sentait toujours la brûlure piquante du piment. La mouche éclata de rire et dit :

- Te souviens-tu de ce que tu m’as fait l’autre fois ?

Depuis ce jour-là, le caméléon et la mouche devinrent ennemis, le caméléon la mangea et la mouche ne cessa plus de la déranger avec ses battements d’ailes contre ses oreilles.

 

 

Edwige Ramanambelo

 

Angano

Contes et histoires de Madagascar

Recueillis, traduits et adaptés par

Bernard et Monique CLAVERIE

Lettres de l’Océan Indien

L’Harmattan

 

 

 

Publié dans Contes, Angano, Animaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article