Conte: Le kankafotra

Publié le par Alain GYRE

 

Le kankafotra

Fable Tanala

Recueillie à laborano (province de Farafangana).

 

Un jour, un fils de Zanahary mourut, dit-on et son père rassembla tous les êtres qui vivaient sur la terre pour chanter aux funérailles.

Tous se mirent donc à chanter, sur l’ordre du Zanahary, mais bientôt quelques-uns d’entre eux se lassèrent et on n’entendit plus leur voix.

Au bout d'une heure, très peu continuaient leurs lamentations.

 Au bout de deux heures, on n’en entendait presque plus.

Au bout de trois heures, tous étaient enroués et aphones, saut le Kankafotra, qui chantait toujours à pleine gorge. Et il continua jour et nuit sa chanson, jusqu’à ce que le Zanahary lui donna l’ordre de s’arrêter.

Comme le Kankafotra lui demandait une récompense, le Zanahary dit :

« Je suis content de toi. Désormais, lorsque tu pondras des œufs, tu ne te bâtiras pas de nid comme les autres oiseaux; car tu dois être très fatigué, après avoir chanté si longtemps. Mais tu déposeras tes œufs dans les nids des autres oiseaux; tu enlèveras et tu briseras les leurs pour mettre les tiens à la place. Ce seront les autres oiseaux qui prendront la peine de couver tes œufs, et non pas toi. »

Voilà pourquoi, dit-on, le Kankafotra ne couve pas ses œufs, mais les place dans les nids des autres oiseaux.

Contes de Madagascar

Charles RENEL

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article