Conte: Les 2 époux sans enfants

Publié le par Alain GYRE

 

Les 2 époux sans enfants

Fabliau Sakalava

Recueilli à Manakana (cercle de Maevatanana).

 

Deux époux, dit-on, possédaient beaucoup de richesses, mais n’avaient pas d’enfants ; or ils en désiraient vivement.

Un jour le mari dit à sa femme :

« Si nous avions un fils, j’irais chercher la pleine lune pour lui servir de jouet.

Alors apporte-moi, dit la femme, les poumons d’une pierre, les cornes d’un moucheron et les esclaves d’un pauvre.

Où trouverais-je tout cela ?

Si tu ne le trouves pas, tu n’auras pas davantage la pleine lune. Il ne faut pas chercher à avoir ce qui n’existe pas. »

Quelques jours après, l’enfant fut conçu dans le ventre de la femme.

Aussitôt le mari partit à la recherche de la pleine lune.

Longtemps il resta absent, et on ne savait pas s’il était mort ou vivait encore.

Cependant la femme mit au monde un fils. L’enfant marcha, grandit peu à peu, et son père ne revenait toujours pas.

Un jour qu’il jouait avec ses petits voisins, chaque enfant, le soir venu, rentra chez lui et appela son père,

Ikoto seul n’avait point de père à appeler.

Il grandit encore, son intelligence se développa, et il finit par demander à sa mère:

«Ai-je un père, oui ou non, et où est-il ?

Non, tu n'as pas de père, mon enfant. »

Ikoto ne se contenta pas de cette réponse.

Sa mère étant montée au premier étage, il enleva l'échelle, et ne consentit à la remettre que si sa mère promettait de lui dire qui était son père et ce qu’il était devenu. Elle jura et, une fois descendue, dit à son fils :

« Ton père est allé chercher la pleine lune pour te servir de jouet, il est parti avant ta naissance et n’est pas encore revenu. Je ne sais s’il est mort ou vivant. »

 

Alors l’enfant se munit de provisions et partit à la recherche de son père.

On ne l’a pas revu non plus.

 

Contes de Madagascar

Charles RENEL

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article