Conte: Les trois sœurs

Publié le par Alain GYRE

 

Les trois sœurs

 

Ramatoa (l’aînée), Raivo (la cadette), Faravavy (la plus petite) et l’ogre Trimobe.

Un jour, trois sœurs étaient à la recherche de bois mort. Elles pénétrèrent dans une grande forêt. Ramatoa aperçut tout à coup le pignon d’une maison. Alors, elles se demandèrent qui pouvait en être le propriétaire. Elles pénétrèrent dans la maison et y virent beaucoup de choses à manger.

Quelques instants après, le vent se mit à souffler et une voix grave gronda :

- Ah ! Quelle odeur d’homme !

- C’est Trimobe, allons nous cacher, s’écria Raivo.

- Attendons-le, répondirent les deux autres.

- Ah ! vous voilà, dit Trimobe. J’ai de quoi manger maintenant. Voyons si elles sont déjà grosses, bonnes à frire. Ramatoa et Raivo sont déjà bonnes à croquer, Faravavy ne l’est pas encore.

Alors Trimobe les engraissa, les enferma,  tout en les gâtant de tous les aliments qu’elles demandaient.

Un jour Trimobe était allé chasser loin. Elles en profitèrent pour s’enfuir. Elles emportèrent trois objets précieux : un caillou, un œuf et une touffe d’herbe dont Trimobe se servait pour balayer la maison.

Quand Trimobe revint :

- Ah ! Quelle odeur d’homme ! Plus rien ! Où sont-elles ? Je vais les poursuivre…

Alors qu’elles étaient sur le point d’être rattrapées, Ramatoa prit l’œuf et implora les ancêtres :

- Ô nos ancêtres, si vraiment vous êtes rois, faites que cet œuf devienne un grand fleuve qui empêchera Trimobe de nous rattraper.

Puis elle cassa l’œuf et un grand fleuve en surgit. Arrivé là, Trimobe dut revenir pour chercher sa cruche d’or, il puisait petit à petit le fleuve avec. Quand il eut vidé le fleuve, les trois sœurs étaient déjà très loin.

Puis, Trimobe retourna chez lui pour ramener la cruche et se remit à la poursuite. De nouveau, il était tout près d’elles. Ramatoa implora l’ancêtre pour qu’il change le balai en une grande forêt infranchissable pour Trimobe.

Celui-ci retourna à la maison pour chercher sa hache, puis, il coupa les bois de la forêt. Elles en profitèrent pour aller plus vite. Trimobe retourna chez lui pour ramener la hache, puis se remit à la poursuite.

Quand il fut sur le point de les rattraper, Ramatoa implora les ancêtres pour changer le caillou en un rocher sur lequel elles purent monter afin que Trimobe ne les attrape pas.

Arrivé au pied du rocher, Trimobe ne savait que faire.

- Plante au sol tes sagaies et va chercher une longue corde pour que nous te tirions ici au sommet.

Trimobe exécuta leur ordre, espérant qu’elles le tireraient avec la corde.

- Attache-toi la taille avec la corde, puis jette l’autre extrémité vers nous.

Elles le tirèrent. Une fois Trimobe arrivé à mi-chemin, elles lâchèrent la corde et Trimobe tomba, transpercé par les sagaies plantées au sol.

Ainsi prit fin l’histoire de Trimobe.

 

 

 

Cynthia Nirintsoa Onja

 

Angano

Contes et histoires de Madagascar

Recueillis, traduits et adaptés par

Bernard et Monique CLAVERIE

Lettres de l’Océan Indien

L’Harmattan

 

 

 

 

Publié dans Contes, Angano, Ogre, Trimobe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article