Poème: MES ANGES GARDIENS - MAX RANDRIANTEFY

Publié le par Alain GYRE

Dans ma vie ponctuée d’une suite ininterrompue de hauts et de bas, j’ai toujours été soutenu par ma famille et des amis fidèles dont la présence bénéfique et bienveillante m’a permis de donner libre cours à ma créativité. En guise de remerciement, je dédie ce poème à toutes ces personnes qui se sont souvenues de ma date d'anniversaire.

MES ANGES GARDIENS

 

Dans l’ombre vespérale des instants qui me hantent

S’absente ma raison, danse alors ma folie

J’écris mes tourments puisés au fond des nuits

Qui atterrent ma vie par mes blessures récentes.

 

Dans le tourbillon des vérités qui m’apeurent

Pleure mon cœur blessé par des épines pointues

Connues dans ce monde dépourvu de vertu,

Tue mes élans par ses déluges de rancœurs.

 

Mes anges gardiens comme dans un conte de fée

Invités au secours d’une âme naufragée

Peinés par mon combat dans ce monde malsain

Chemin de mes maux, ils viennent me sauver.

 

Frappant la léthargie amorphe qui liait

L’angoissé chronique surchargé de phobies,

Revit dans la sylve de ses émois innés

Scellés par les chaînes d’un honneur qui le fuit.

 

Des âmes généreuses m’ont pris sous leurs ailes

De réelles égéries de pensées novatrices,

Caprices des cieux et des dieux qui rendent belle

L’aile blessée par l’épée de l’injustice.

 

Je revis de mes cendres de vampire d’idées

Poussé par la soif d’un esprit créatif,

L’impératif me fut alors conjugué

Animé de mes rêves au seing de mes griffes.

 

MAX RANDRIANTEFY

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article