Poème: Nuit à Ambositra - Henry de Maculi

Publié le par Alain GYRE

 

Nuit à Ambositra

 

Une porte qui claque et l’eau dans les tuyaux

Alors qu’il fait nuit noire et qu’il paraît bien tôt !

C’est l’heure de la prière, un quart avant cinq heures

Dans un petit hôtel où quelques voyageurs

Essaient de sommeiller au cœur d’Ambositra.

Rejoint-il la mosquée ? Va-t-il jusqu’à Tana ?

Me voilà réveillé, tentant de retrouver

Un sommeil agité dans les bras de Morphée.

 

Heney de Maculi (septembre 2016)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article