Poème: NY TANYNDRAZA - Arlette Maillot

Publié le par Alain GYRE

 

NY TANYNDRAZA

 

Terre des ancêtres que j'avais tant chérie,

Sous tes tamariniers j'écoutais la valiha.

Terre de tradition aux multiples facettes,

Tu honores tes ancêtres, les exhumes et tu pries.

Pour eux tu fais la fête, pourtant ils sont partis !

Île aux nombreux poètes, tu leurs redonne vie.

Toi la Manangarez, rivière de mon pays,

Dans tes eaux apaisantes, les pirogues tu charries.

Tu inondes la terre à la saison des pluies,

Abreuvant les rizières, tu fais pousser le riz.

Pays si pacifique, aux multiples ethnies.

Zanatany je suis, Betsimisaraka aussi.

Tu restes ainsi la terre, que d'autres nous envient.

Loin de mes congénères, je veux mourir ici,

Etre porté en terre sous un pied de litchi.

Pendant que dans les airs les papangos alourdis

Cherchent la nourriture pour gaver leurs petits.

Sur le bords des rizières, les oiseaux parapluie

A l'abri de leurs ailes s'endormiront sans bruit.

Alors, dis-moi Vahaza, pourquoi es-tu parti ???

 

Arlette Maillot

Publié dans Poèmes, Arlette Maillot

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article