Poème: Pourquoi - Ramambason

Publié le par Alain GYRE

Cette partie s’ouvre avec un poème dont le titre : « Pourquoi ? » détruit la thèse soutenue précédemment. Elle constitue l’antithèse, puisqu’elle avance une proposition radicalement opposée quant à l’origine du Mal. L’auteur pose d’abord la question avant de donner la réponse, dans un autre poème, dans lequel il accuse l’Ordre établi (« Lutter c’est être », poème déjà cité plus haut) :

Pourquoi

 

Pourquoi pleut-il souvent, pourquoi donc, dans nos cœurs ?

Pourquoi, souvent, pleut-il à verse dans nos âmes

Où la mélancolie aux sinistres nuages

Est l’horizon blafard zébré de nos douleurs,

 

De nos regrets, soucis, angoisses et langueurs,

Qui semblent, zigzaguant, y fulgurer en flammes

Horribles de terreur ? Pourquoi donc de sauvages

Tempêtes soufflent-elles à grands coups de pleurs,

 

Arrachant nos sanglots comme de pauvres feuilles,

Et brisant tous nos rêves, ces chétifs roseaux

Qui nous berçaient si doux ? Pourquoi, pourquoi s’écaillent

 

Et tombent nos projets si hardis et si beaux,

Sous des grêlons haineux et lâches ? Et l’orage,

Pourquoi donc souffle-t-il si souvent avec rage ?

 

Ramambason

06.01.46

 

La réponse :

 

Lutter, c’est être !

 

Mais que pourras-tu donc, dis-moi, que pourras-tu

Contre les privilèges acquis que consacre

L’Ordre établi, cet ordre qui s’opiniâtre

À ne favoriser que les mêmes ? battu

 

Des grands flots incessants de ces efforts têtus

Mais vains de tous ceux-là que broie et que massacre

Une injuste Misère, bien loin de s’abattre,

Il trône idolâtré, hautain : Que pourras-tu ?

 

Je pourrais, me dis-tu, continuer ma lutte,

Supporter mon fardeau, relever de mes chutes,

De mes nombreux déboires ; de mes illusions

 

Me guérir ; je pourrais, avant de disparaître,

Me griser de l’espoir de vaincre et de l’action…

— mais n’aurais- tu pas tort ? — Non, car lutter c’est être !

13.12.45

 

Ce texte qui est censé être une réplique à l’interrogation ci-dessus a été écrit trois semaines auparavant. C’est la preuve que le classement des poèmes à l’intérieur de chaque partie a été fait suivant l’objectif que s’est fixé l’auteur pour son recueil.

 

https://journals.openedition.org/oceanindien/1400#tocto3n6

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article