Conte: Pourquoi les gens du nord de Madagascar ne mangent pas de cochon

Publié le par Alain GYRE

 

Pourquoi les gens du nord de Madagascar

ne mangent pas de cochon

 

Au dix-huitième siècle, à l’époque de la royauté, de nombreux Malgaches étaient faits prisonniers, puis envoyés en Amérique et en Europe où on les vendait comme esclaves.  Les  différents royaumes de la Grande Ile se battaient entre eux pour avoir des prisonniers et les vainqueurs  vendaient les vaincus ux Arabes et aux Européens. Parfois, ils les échangeaient contre des fusils, des sabres, des tissus…

Un jour, il y eut un grand affrontement entre deux royaumes. Le royaume du Nord fut vaincu par les envahisseurs et tous ses habitants, s’enfuirent dans la forêt pour ne pas être faits prisonniers et devenir esclaves. Ils se cachèrent dans cette forêt très très longtemps. Un grand troupeau de sangliers envahit un jour la forêt où les gens du royaume du Nord se cachaient. Ils furent alors obligés de fuir et de se montrer dans les champs parce qu’ils avaient peur d’être dévorés par les sangliers. Alors les chasseurs d’esclaves les capturèrent facilement et les emmenèrent à jamais.

Depuis, la descendance des gens du Nord de Madagascar , ne mange pas de cochon, car le cochon est cousin du sanglier et pour eux, c’est devenu une bête porte-malheur (1).

 

- 1 ! C’est un « Fady », un tabou légendaire.

Raphaël Rakotomanana

 

Angano

Contes et histoires de Madagascar

Recueillis, traduits et adaptés par

Bernard et Monique CLAVERIE

Lettres de l’Océan Indien

L’Harmattan

Publié dans Contes, Angano

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article