Conte: Rajinilahy et Kaka

Publié le par Alain GYRE

 

Rajinilahy et Kaka

Conte Betsimisaraka

Recueilli à Fampotakely {province de Vohemar).

 

Dans un village habitaient, dit-on, deux époux mariés depuis longtemps et qui n’avaient pas d’enfants. Enfin la femme devint enceinte.

Le mari alla pêcher à la ligne dans un lac; et lorsqu'il eut pris beaucoup de poissons, il se mit à enlever les écailles, puis il se disposa à retourner chez lui.

Soudain un Kaka sortit du lac et dit: «  Laisse là mes poissons, si tu veux vivre encore. »

L'homme obéit et l’animal ne lui donna que les intestins à remporter chez lui.

Quand la femme fut près d'accoucher, l'enfant dans son ventre parla ainsi : « Ma mère, avale un couteau dans une banane mûre; je veux sortir pour voir le soleil. »

La mère fut stupéfaite et épouvantée. Pourtant elle se décida à glisser un petit couteau dans une banane et à avaler le tout.

L'enfant ouvrit le ventre de sa mère et sortit.

La mère lui donna le nom de Rajinilahy.  « Où est mon père » demanda-t-il, aussitôt né.

- Il est allé pêcher dans le lac; chaque fois qu’il y va, il ne rapporte que les intestins des poissons; car il y a dans l’eau un Kaka qui l'empêche de garder sa pêche.

- Indique-moi, ma mère, le chemin qui conduit à ce lac. Moi, Jinilahy, sorti de ton ventre, j’irai causer avec Rakaka. »

Sa mère lui montra le chemin; il se rendit au lac et se cacha sur le rivage.

Quand son père eut pris beaucoup de poisson, il enleva les écailles, et se disposait à les emporter; mais le Kaka parut:

« Que préfères-tu de ta vie ou de ces poissons ?

- Ma vie, répondit le pécheur.

- Alors laisse-moi mes poissons et rapporte les intestins chez ta femme. »

Rajinilahy fut fort en colère et s’écria :

« Pourquoi insultes-tu ma mère ?

- Ton père lui-même a peur de moi, et toi, si petit, tu oses m’affronter.

- Je ne crains pas tes menaces.

- Eh bien ! faisons une épreuve, repartit la bête. Plongeons- nous dans l’eau depuis six heures du matin jusqu’à six heures du soir.

- Je veux bien ; ce sera très amusant. »

Alors Rakaka se plongea dans l’eau : il remonta vers dix heures du matin.

A son tour, Rajinilahy plongea, mais il ne remonta que vers six heures du soir.

Rakaka dit :

« Retournons au lac, il y a une énorme pierre au fond, soulevons-la à tour de rôle et mettons la sur notre tête pour voir si nous pouvons la porter.»

Ils descendirent ; Rakaka tenta l’épreuve le premier, mais il fut obligé de laisser retomber la pierre. Puis Rajinilahy essaya : il prit la pierre, la plaça sur sa tête, et dès qu'elle y fut, elle se transforma en sable.

Le monstre fut stupéfait.

«  Veux-tu que j'emporte les poissons ? » dit Rajinilahy.

Le Kaka n'y voulut pas consentir.

Alors Rajinilahy le saisit et le traîna jusqu'au village.

Tout le monde se sauvait, dans la crainte d'être mangé par le monstre.

Mais Rajinilahy l'avait bien dompté.

Depuis, il devint célèbre par sa force.

 

 

Contes cde Madagascar

Charles RENEL

https://archive.org/stream/contesdemadagasc01rene/contesdemadagasc01rene_djvu.txt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article