Conte:  « Soa Kapakapa – Soa Lavanono »

Publié le par Alain GYRE

 

 « Soa Kapakapa – Soa Lavanono »

 

Autrefois, les jeunes gens de deux villages se faisaient la guerre. Faralahy et Soa, sa femme, habitaient un village appelé « Isahafa ». Les notables désignèrent Faralahy pour être commandant de l’armée.

Faralahy partit en guerre avec ses hommes. Désespérée, Soa suivit de loin la troupe de son mari. Malheureusement pour elle, elle rencontra, alors qu’elle cheminait dans la forêt, un fauve appelé « Soa Kapakapa – Soa Lavanono ». Effrayée, Soa se réfugia en haut d’un arbre. De là, elle appela au secours :

            - Ô Faralahy ! me voici poursuivie par la bête !

Heureusement son mari n’était pas loin encore, il entendit son appel et rebroussa chemin avec ses guerriers.

- Mais d’où provient cette belle voix d’oiseau ? demandèrent les soldats.

- Ce n’est pas un oiseau cela, répondit Faralahy. C’est la voix de ma femme.

Ils surprirent la bête qui la guettait sous l’arbre. Ils la tuèrent de quelques coups de sagaie et Soa l’imprudente fut sauvée. Depuis ils vécurent heureux et sages

 

 

Clémence Voahangiarisoa

 

Angano

Contes et histoires de Madagascar

Recueillis, traduits et adaptés par

Bernard et Monique CLAVERIE

Lettres de l’Océan Indien

L’Harmattan

 

 

 

 

 

 

Publié dans Contes, Angano

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article