Un projet de reboisement de 40 000 ha pour Maeva et consort

Publié le par Alain GYRE

Un projet de reboisement de 40 000 ha pour Maeva et consort

5 Mar 2019

Maeva Rajaonarison s’est fixée un objectif lorsqu’elle a été élue 3e dauphine du concours « Miss France Madagascar 2018 ». Avec l’aide de sa mère, Hanitra Rajaonarison, elle a lancé un appel pour une large campagne de reboisement à long terme sur un objectif de 40 000ha.  Conscientes du fait que la lutte contre le réchauffement climatique ne doit pas seulement être une initiative gouvernementale ou des entreprises responsables,les associations Tetezana, Groupe Namana Serasera Dago et Global Voices Malagasy, ont répondu activement à cet appel. Le lancement de ce projet a été réalisé le samedi 2 mars dernier dans le Fokontany d’Ampanataovana Ambohidratrimo.

 Maeva et Hanitra Rajaonarison à Ambohidratrimo

 

Comme toute « Miss» qui se respecte, Maeva voulait mettre en pratique son engagement humanitaire pour défendre une cause commune à elle et à sa marraine, la défunte Landy Rajaonarison, chanteuse rock malgache membre du groupe « Famaky France », décédée tragiquement au mois de janvier à Paris.

Car, de son vivant, Landy concoctait avec Maeva un projet « Vert » pour Madagascar, son ile natale. Ainsi, Hanitra et Maeva ont voulu marquer leur passage au pays par la sensibilisation au reboisement, en la mémoire de leur  regrettée sœur et marraine. Chose faite le samedi 2 mars 2019 à Ambohidratrimo avec la participation active de Tetezana, Namana Serasera Dago et Global Voices Malagasy.

Un lien commun unissait tous ceux qui ont participé à l’organisation de cette première séance de reboisement : le « namana.serasera.org », une interface regroupant des internautes Malagasy éparpillés un peu partout dans le monde.

Hanitra, Landy, les membres fondateurs de Tetezana, certains des représentants de Global Voices Malagasy, et surtout les membres de « Namana Serasera Dago » comme son nom l’indique, se sont tous connus grâce à cette interface qui existe maintenant depuis une vingtaine d’années.

Un protocole d’accord spécifiant les cadres de la collaboration avec le Fokontany et l’École Primaire Publique d’Ampanataovana, bénéficiaires directs du projet, a été signé le jour même, définissant les engagements et apports de chacune des parties prenantes pour que le « projet » ne soit juste que l’affaire d’un jour.

 

Faly R.

https://actu.orange.mg/un-projet-de-reboisement-de-40-000-ha-pour-maeva-et-consort/

 

Publié dans Environnement, Reboisement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article