Madagascar all stars – Les étoiles ont illuminé le Palais des Sports

Publié le par Alain GYRE

Madagascar all stars – Les étoiles ont illuminé le Palais des Sports

05.10.2015

Madagascar all stars – Les étoiles ont illuminé le Palais des Sports

«Madagascar all stars» a tenu ses promesses. Le public était pleinement satisfait, avec des invités surprises en plus.

Sans fausse note, ils ont brillé. Les « Madagascar All-Stars » ont ébloui le public du Palais des sports et de la culture samedi dernier. Ce haut lieu du spectacle de la capitale a rassemblé les mélomanes de tous les horizons et de toutes les générations. Les férus de musique du monde et de musique traditionnelle malgache n’avaient qu’à bien se tenir, avec un peu plus de 4h de représentation des plus grands noms de la musique malgache.

Dama du groupe Mahaleo, Olombelo Ricky, Erick Manana, le roi du salegy Jaojoby Eusèbe, Justin Vali et ce joueur d’accordéon qu’on ne présentera plus, et qui répond au nom de Régis Gizavo, ont littéralement emporté le public de part et d’autre de l’île. En effet, grâce à ce moment de communion unique entre les musiques typiques du Nord apportées par Jaojoby Eusèbe, ainsi que les mélodies d’accordéon entrainant du Sud par Regis Givazo, le public a eu le plaisir de faire un tour de Madagascar en un concert, sans oublier le bon son de la guitare façon gasy gasy, associé au mélodieux « marovany » de Justin Vali.

Comme à son habitude avec le groupe Mahaleo, l’infatigable Dama se comporte en formidable animateur.

Prestige et simplicité

Entre chaque morceau, le chanteur, comme toujours, explique ou raconte une petite anecdote concernant le prochain titre. La guitare du chanteur se marie agréablement avec l’accordéon de Regis Givazo sur « eka lahy ». Ce fut également le cas avec l’interprétation du mythique « Kalangita» de Ricky, où le «marovany » de Justin Vali et le Djembé du « Olombelo » ont travaillé de concert. À partir de leurs compositions, ainsi que leur maîtrise et leur savoir-faire, nos charismatiques « all stars » ont embrasé un palais de la culture d’une façon jusqu’ici inédite.

Le public, déjà sous le charme lors de la première partie, n’a pas été au bout de sa surprise. En effet, beaucoup se sont questionnés sur le fait qu’il n’y avait eu aucune tête d’affiche féminine présentée par les organisateurs. Grande fut l’étonnement, quand l’illustre Zafimahaleo Rasolofon­draosolo introduit la grande représentante du Sud-Ouest, Monika Njava sur scène. La chanteuse a entamé un duo des plus époustouflants sur le titre « Mpiarakandro » avec l’autre grande surprise de cet événement, en la personne du célèbre guitariste D’gary.

Une deuxième partie couronnée de succès et enchaînant des morceaux tous aussi entrainants les uns que les autres. On remarquera en particulier ce duo de guitare entre Dama et D’gary, qui n’a pas laissé le public de marbre, au point que ce dernier en arrive à réclamer un bis repetita.

Harilalaina Rakotobe

http://www.lexpressmada.com

Publié dans Musique, Musique malgache

Commenter cet article