FIM 2016 – Coup de cœur pour le sac « Nomad »

Publié le par Alain GYRE

FIM 2016 – Coup de cœur pour le sac « Nomad »

23.05.2016

FIM 2016 – Coup de cœur pour le sac « Nomad »

La FIM a été aussi l’occasion de mettre en avant les startups innovants et créatifs. Le sac Nomad a retenu l’attention et possède un avenir prometteur.

Joindre l’utile à l’agréable. Entre les allées à la Foire internationale de Madagascar (FIM), il est difficile de ne pas faire un petit tour au stand des « jeunes designers ». Sur les quelques mètres carrés à leur disposition, ces jeunes bourrées de talents ont pu étaler au grand public leurs innovations et projets phares. Parmi eux figurent Jessica Rakotoarisoa, lead project de la start-up Hamac, et son sac à main photovoltaïque « Nomad ».

Ce sac a été la vraie attraction pour les visiteurs de la FIM. Grâce à son dispositif photovoltaïque, le sac à main « Nomad » est destiné aux personnes en quête d’une plus grande autonomie de leurs appareils portables. Fini la batterie de téléphone vide ou encore les problèmes d’électricité pour la recharger. « Ce sac à main permet de recharger à tout moment les téléphones portables. Il n’a pas besoin d’être exposé directement au soleil pour se recharger, une faible lumière suffit », soutient cette jeune porteuse de projet.

Depuis qu’elle a lancé ce projet de sac à main « Nomad », le nom de Jessica Rakotoarisoa devient une référence dans le milieu des startups malgaches. Son agenda devient même très chargé ces derniers temps.

Révolutionnaire

Une participation au Global entrepreunership week (Gew 2016) est même prévue dans quelques jours aux États-Unis. Ce sera bien évidemment une occasion pour elle de promouvoir son petit « bébé » et de trouver des partenaires.

Les visiteurs de la FIM auront eu le privilège de découvrir les prototypes de ce sac à main révolutionnaire. Le design est bien soigné afin d’attirer davantage de clients. Sac à main pour les descendantes d’Eve et housse d’ordinateur pour les hommes. Ce sac est en plus biodégradable car fabriqué avec des matières premières locales comme le raphia, le sisal ou même la soie. « Nos sacs sont biodégradables, donc sans préjudice pour la nature », souligne-t-elle.

À en croire ses explications, les produits de Hamac, le sac Nomad, seront destinés en grande partie à l’exportation. « 80% des produits seront exporté dans les pays partenaires de Madagascar », confie-t-elle.

Lova Rafidiarisoa

http://www.lexpressmada.com/

Publié dans Economie, Sac "Nomad"

Commenter cet article