Rainandriamampandry Commémoration de son exécution avec le Prince Ratsimamanga

Publié le par Alain GYRE

Rainandriamampandry Commémoration de son exécution avec le Prince Ratsimamanga

mardi 11 octobre | Randria Maeva

Rainandriamampandry Commémoration de son exécution avec le Prince Ratsimamanga

Le Général Rainandriamampandry

15 octobre 1896, le Prince Ratsimamanga et le Général Rainandriamampandry ont été exécutés à Antaninarenina sous l’ordre de Gallieni. Les descendants de Rainandriamampandry avec un comité spécial ont décidé de commémorer le 120ème anniversaire de cette exécution. Plusieurs évènements marqueront la commémoration dont une exposition et des conférences débats.

L’exposition se tiendra au Tahala Rarihasina à partir du 12 octobre jusqu’au 16 octobre 2016, elle présentera des documents et des tableaux sur l’époque royale, sur la vie de Rainandriamampandry, sur la conquête coloniale en 1896 et sur la résistance de l’armée Malagasy lors de l’attaque des Français à Toamasina (1885-1890). Il y aura également des révélations à travers l’exposition des correspondances entre Rainandriamampandry, la reine Ranavalona III et le Premier Ministre Rainilairarivony.

Les conférences débats portent sur le thème de « la diplomatie, la politique et la place de Rainandriamampandry durant cette dernière époque royale à Madagascar » et sur l’histoire de Rainandriamampandry. La première conférence s’est tenue le 08 octobre 2016 à 14 h à la Bibliothèque nationale à la salle Rado. La deuxième conférence se tiendra le 12 octobre 2016 au même endroit. Le dépôt de gerbes se tiendra à Ankadifotsy dans la matinée du 15 octobre et un culte œcuménique aura lieu à Antsahamanitra à 15h, pour clôturer la commémoration.

Rainandriamampandry Commémoration de son exécution avec le Prince Ratsimamanga

Accusé d’être à la tête de l’insurrection

Rainandriamampandry est un Pasteur de l’église protestante, Général de l’Armée royale et Gouverneur de Toamasina à l’époque, mais aussi le Ministre de l’intérieur en 1895, où Madagascar était sous-protectorat de la France. Le prince Ratsimamanga n’est autre que l’oncle de la Reine Ranavalona III. Quand Madagascar fut réduit comme colonie par la loi française le 6 août 1896, des nationalistes ont commencé à se révolter, dont les Menalamba. Le Général Gallieni décide alors de frapper fort et d’organiser tout un complot pour faire accuser la noblesse et les membres du gouvernement Malagasy, comme étant à la tête de la révolte. L’oncle de la reine et Rainandriamampandry ont été alors jugés puis fusillés en public.

http://www.madagascar-tribune.com/

Publié dans Histoire

Commenter cet article