Poème: Ambatofotsy - Jean-Joseph RABEARIVELO

Publié le par Alain GYRE

 

Ambatofotsy,

 

A Ny Avana Ramanantoanina,

Poème en son honneur

 

Petit coin de terre

qui vis naître et mourir mes plus lointains aïeux ;

petit coin solitaire

où s'ouvrirent pour la première fois mes yeux ;

où s'est épanouie et murie en silence

ma jeunesse ; où plus tard suivra le même sort

ma génération, rameau d'un arbre immense

mais qu'aura décimé sournoisement la mort

jusqu'à ce que pas plus qu'une tige stérile

ne reste, et dans laquelle une sève nouvelle distille

une force non moins grande, une non moins belle

floraison, dont, pourtant, la grâce et le parfum changés peut-être

en pure perte hélas ! - au lointain temps défunt

ainsi qu'à ce qu'ils pourraient être.

 

Jean-Joseph RABEARIVELO  - Le vin lourd

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article