2012-12-12 Oeuvre scientifique, une vive impulsion

Publié le par Alain GYRE

Les sillons du passé : Œuvre scientifique, une vive impulsion

     

 

Mercredi, 12 Décembre 2012

En arrivant à Madagascar, les Européens ont posé les fondements d’une œuvre scientifique s’étendant à tous les aspects de la flore et de la faune du pays, ethnologie, mœurs, coutumes et dialectes. Des missionnaires de diverses sociétés avaient travaillé dans ce vaste champ d’études. Parmi les plus connus, les révérends Pères Roblet et Colin pour les travaux de cartographie et d’astronomie, le missionnaire Dhale pour les études sur le folklore, Baron pour la géologie et la botanique et Cousins pour la grammaire et la pédagogie. Alfred Grandidier serait l’un des Européens qui aurait le plus contribué à faire progresser les connaissances par ses voyages d’exploration (1866 à 1870). Il est l’auteur de deux ouvrages instructifs, « l’histoire physique, naturelle et politique de Madagascar » et la « collection des ouvrages anciens concernant Madagascar ». Selon l’ouvrage de Chapus, ces écrits figurent parmi les œuvres les plus riches et les plus détaillés de cette époque.

Z.R.

Midi Madagasikara

Publié dans Les sillons du passé

Commenter cet article