2013-04-05 Les Portugais à Fort-Dauphin

Publié le par Alain GYRE

Les Portugais à Fort-Dauphin

05/04/2013

C’est en 1613, que le navire portugais, la Nossa Senhora de l’Esperança, commandé par Paulo Rodriguès s’arrêta dans la baie Ranofotsy. Luis Mariano et Pedro Freire, le capitaine et le père jésuite qui l’accompagnaient, furent accueillis amicalement par le Roi Roandrimanana. Le roi de Fort-Dauphin, Tsiambany, (qui ne portait pas encore ce nom à cette époque) était venu voir ces étrangers et conclut avec le commandant du navire un traité dans le but d’envoyer son fils Andrianjerivao à Goa pour apprendre au sein de la cour du Vice-roi les usages et la grandeur du Portugal. Mais le jour du départ de son fils, Tsiambany se rétracta et refusa de donner son fils en proposant aux Portugais un remplaçant. Les Portugais indignés par ce manque de parole kidnappèrent un jeune prince du nom d’André et l’emmenèrent au Mozambique. Ce dernier, une année plus tard, savait lire et écrire. Quand il fut suffisamment instruit en 1916, le Vice-Roi de Gao le renvoya à Madagascar. Il arriva à Manafiafy (Sainte-Luce) où il retrouva ses parents. Les Portugais avaient essayé de faire beaucoup de choses dans cette région de l’Anosy. Ils avaient construit une église et une maison pour les pères. Mais plus tard, vers 1638, ils furent supplantés par les Français.

Z.R

Les sillons du passé

Midi Madagasikara

 

Publié dans Les sillons du passé

Commenter cet article