Agriculture malgache: un secteur clé de l'économie

Publié le par Alain GYRE

Agriculture malgache: Un secteur clé de l'économie

     

 

Vendredi, 10 Août 2012

Le Fonds international de développement agricole (FIDA) vient d'accorder un prêt de 33 millions d'USD et un don de 2 millions d'USD à la République de Madagascar pour le financement du Programme de formation professionnelle et d'amélioration de la productivité agricole (FORMAPROD). En outre, un prêt du Fonds fiduciaire du mécanisme de cofinancement espagnol pour la sécurité alimentaire de 14,29 millions d'Euro contribuera aussi au financement de ce même programme.

L'agriculture est un secteur clé de l'économie de Madagascar. Elle représente près de 30 pour cent du Produit intérieur brut, 40 pour cent des recettes d'exportation et emploie plus de 70 pour cent de la population active. Exploiter tout le potentiel du secteur agricole et accroître le niveau de vie de la population rurale restent encore des défis critiques pour le gouvernement. Le secteur agricole est très vulnérable aux sévères conditions climatiques et sa performance est encore insuffisante pour faire face à la croissance démographique et pour contribuer à la réduction de la pauvreté en milieu rural malgache.

Le nouveau programme a pour but d'accroître les revenus des petits exploitants agricoles. Les jeunes ruraux, par le biais de la formation professionnelle pourront contribuer à l'amélioration de la productivité et la commercialisation des produits agricoles.

En outre, le programme travaillera directement avec tous les projets en cours financés par le FIDA afin d'identifier et de former des jeunes agriculteurs, des techniciens agricoles et des agents de vulgarisation.

Le programme entend aussi toucher directement plus de 110 000 ménages vulnérables, en particulier les jeunes hommes et femmes qui sont des chefs de famille. En partenariat avec le Fonds de l'OPEP pour le développement international, l'Agence française de développement, l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture et le gouvernement de Madagascar, le programme couvrira 13 régions du pays.

Avec ce nouveau programme, le FIDA vient de financer quatorze opérations au Madagascar, portant ainsi le total de ses investissements dans le pays à un montant de 217,30 millions d'USD ayant bénéficié à plus de 636 600 ménages.

Le Fonds international de développement agricole (FIDA) œuvre aux côtés des populations rurales pauvres afin de leur permettre de cultiver et de vendre davantage de produits vivriers, d'accroître leurs revenus et de déterminer le cap de leur propre existence. Depuis 1978, le FIDA a investi dans des projets près de 14 milliards d'USD sous forme de dons et de prêts à faible taux d'intérêt octroyés à des pays en développement, permettant à quelque 400 millions de personnes de se libérer par elles-mêmes de la pauvreté et favorisant ainsi la création de communautés rurales dynamiques. Le FIDA est une institution financière internationale et une agence spécialisée des Nations Unies dont le siège est à Rome - la plateforme alimentaire et agricole des Nations Unies. Il représente un partenariat unique, regroupant 168 membres, entre l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), d'autres pays en développement et l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article