Crise acridienne: Mise à jour de la situation

Publié le par Alain GYRE

Crise acridienne: Mise à jour de la situation       

Mardi, 05 Novembre 2013

Depuis avril 2012, Madagascar est confronté à une invasion acridienne du Criquet migrateur malgache qui menace les moyens d’existence de 13 millions de personnes, dont 9 millions tirent leurs revenus de l’agriculture.

 

 Près des deux tiers du pays sont actuellement infestés par les criquets.

 

Les résultats d’une évaluation des dégâts (mai 2013) montrent que les pertes dues aux criquets en 2012/13 varient de 10 à 40 pour cent sur les cultures de riz dans 17 des 22 régions de Madagascar.

 

Le Ministère de l’Agriculture de Madagascar a fait une proclamation de calamité publique le 27 novembre 2012 et demandé l’assistance de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) afin de faire face à l’invasion acridienne.

 

On estime qu’au moins trois campagnes antiacridiennes successives, d’un coût total de 41,5 millions de dollars, seront nécessaires pour revenir à une situation de rémission en traitant plus de 2 millions d’hectares de septembre 2013 à septembre 2016.

 

Une ou deux campagnes ne seraient pas suffisantes pour atteindre cet objectif.

 

 Le programme triennal en réponse à l’invasion acridienne, préparé conjointement par la FAO et le Ministère de l’agriculture et mis en œuvre et coordonné par la FAO, mettra l’accent sur: l’amélioration du suivi et de l’analyse des situations acridiennes ; les opérations de lutte aérienne de grande envergure ; le suivi des opérations de lutte et l’atténuation de leur impact sur la santé humaine et l’environnement ; et l’évaluation de l’efficacité de chaque campagne et de l’impact des acridiens sur les cultures et les pâturages.

 

Dans ce cadre, le gap de financement est actuellement de 15,3 millions de dollars, requis pour les campagnes 2014/15 et 2015/16.

 

Si tous les fonds n’étaient pas disponibles à temps pour réaliser ces campagnes antiacridiennes, l’invasion pourrait persister plusieurs années, affectant sévèrement la sécurité alimentaire, la nutrition et les moyens de subsistance de la population malgache.

 

Financement requis (USD) 41.5 millions.

 

Fonds reçus par la FAO (USD) 26,2 millions.

 

Lancement de l’opération d’urgence

 

Le lancement de l’opération d’urgence sur la lutte antiacridienne vient d’avoir lieu ce 31 Octobre dans la Commune de Mitsinjo-Betanimena du District de Toliara-II. Cette opération consiste au déploiement des dispositifs de lutte et de prévention antiacridienne au niveau national. 700.000 litres de pesticides en sont prévues durant les trois années de mise en œuvre du programme PNUA.

 

Dix sept  Régions sur les vingt deux ont été victimes de l’invasion acridienne, selon les études et prospections menées sur ces fléaux naturels au niveau national. A l’heure actuelle, il a été enregistré 130.000 Km_ tant dans les zones appelées « Aires grégarigènes » que sur les autres zones d’invasion. Etant proclamée calamité publique en Novembre 2012, l’invasion acridienne a fait l’objet de préoccupation majeure, tant du Ministère de l’Agriculture que les partenaires internationaux, entre autres la FAO…

 

Source :

 

SIC/DSEC

La Gazette

 

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article