Festival de la Photographie Fort-Dauphin ouvre le bal

Publié le par Alain GYRE

 

Festival de la Photographie Fort-Dauphin ouvre le bal

 

 

 

La photographie agit comme témoin de notre époque dans un monde en plein essor numérique. Aujourd’hui, l’image a un poids important car elle permet de laisser une trace, actrice de transmission, d’apprentissage et d’information des populations. C’est aussi une pratique artistique à la portée de tous, grâce au développement technologique des appareils de communication (téléphone portable, internet). C’est dans cette optique que les initiateurs du projet de festival de la Photographie offrent aux habitants de la ville de Fort-Dauphin l’opportunité d’affiner leurs connaissances artistiques et techniques autour de la photographie, tout en leur proposant un évènement ludique et original. Le festival de la Photographie c’est aussi l’occasion d’affirmer cette ville phare de la Grande île comme une destination touristique de choix, de par le rayonnement médiatique et artistique de la manifestation et d’apporter à ses acteurs économiques des opportunités de développement. Le festival aura lieu à l’Alliance Française de Fort-Dauphin du 5 au 7 septembre prochain. Trois jours pendant lesquels chacun pourra gratuitement découvrir, apprendre, participer, rencontrer des professionnels, échanger et partager leur savoir et leur passion.

 A noter que des rencontres avec des professionnels dans le domaine de la photographie et de l’image auront également lieu. S’agissant du vendredi 5 septembre, le thème sera axé sur la «formation de base sur la photographie» ; les intervenants ne seront autres que les membres de l’équipe de l’Oxygeniouz. Quant au samedi, les inconditionnels  auront droit aux «Couleur ou Noir et Blanc?», une conférence animée par Fidisoa A.J  Ramanahadray, président et fondateur de l’association Sténop’Art, et  l’association des journalistes freelance : Malagasy Press Independant(MPI). La journée se terminera par le « métier de photographe à Madagascar : les opportunités »  par Rindra Ramasomanana, auteur photographe et formateur en photographie numérique, président du Collectif Luxary et administrateur de l’Union des Photographes Professionnels de Madagascar.

 

 Recueillis par Nirina Rasoanaivo

Madagascar Matin

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article