Infrastructures: une nouvelle route Ivato-Tana

Publié le par Alain GYRE

Infrastructures : Une nouvelle route Ivato-Tana

1 nouvelle route-copie-1

La nouvelle route passera par Soavimasoandro

Rajoelina annonce l'ouverture d'une nouvelle route qui reliera Ivato et le centre-ville. Les travaux devront débuter dès le mois de février.

C'est un nouveau projet présidentiel pour la capitale et ses environs. Le président de la Transition, Andry Rajoelina, a annoncé un projet d'ouverture d'une nouvelle route qui reliera le centre ville à l'aéroport international d'Ivato. Une initiative qui devra contribuer au désengorgement de la circulation sur l'actuel axe qui passe par l'étau d'Ambohibao. D'après le chef de l'État, les travaux seront financés entièrement par l'État malgache et devront durer près de six mois.
« Quand je dis que je vais le faire, je vais le faire. Que les sceptiques sachent que le financement des travaux sera assuré entièrement par l'argent de la population malgache, il n'y aura aucun emprunt », déclare-t-il lors de son discours de début d'année à la cérémonie de présentation de vœux des corps constitués, hier.
Selon les explications techniques fournies par des techniciens de la présidence, la future nouvelle route sera une extension de la petite piste en terre qui permet déjà de rallier Ivato en passant par Soavi­masoandro et Laniera.
Bouffée d’oxygène
Elle aboutira au cœur du village d'Ivato. L'infrastructure mesurera 13 kilomètres et sera à double voies, comme le by pass. « La route sera à deux niveaux, au niveau du passage de la grande boucle après Laniera », révèle notre interlocuteur en guise de détail technique.
Les travaux devront débuter au mois de février. L'entre­prise qui assurera leur réa­lisation est déjà sélectionnée mais son nom n'a pas encore été divulgué. Par ailleurs, sa construction ne nécessitera aucune démolition de maison mais compte tenu de sa situation géographique, des expropriations de rizières ne sont pas à écarter.
L'ouverture d'un nouvel axe qui reliera l'aéroport d'Ivato avec le centre ville constituera sans doute une bouffée d'oxygène pour la circulation sur cet axe et dans la capitale en général. Ce n'est pas la première fois que les dirigeants ont envisagé de créer une telle infrastructure mais les projets n'ont jamais pu se réaliser. Avant son départ du pouvoir, l'ancien président Marc Ravalo­manana avait un projet de mise en place d'une mini-autoroute sur cet axe mais son départ anticipé du pouvoir en 2009 y avait mis un terme.
Au déjà d'un simple travail d'urgence, l'extension du réseau routier dans et autour de la capitale devra faire partie du projet grand Antananarivo pour accompagner l'extension de la ville. Un plan compor­tant le prolongement du by pass pour former une boucle fermée circulait déjà il y a quelques années.
Par ailleurs, la présidence compte également retaper toutes les rues de la capitale.

Mahefa Rakotomalala

Jeudi 10 janvier 2013

L’Express

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article