Le caco plus dangereux que la vanille

Publié le par Alain GYRE

Le cacao plus dangereux que la vanille

ANTANANARIVO (© 2012 Afriquinfos)

Un nouveau fléau touche Madagascar, un des dix pays les plus pauvres au monde, qui doit faire face à de violents pillages de cacao.

Jeudi 13 septembre 2012

Dans le village d’Antanimandririna, les cultivateurs se demandent comment faire pour protéger leurs récoltes de cacao face à la montée de vols dans la région. Ces derniers pillent les pauvres agriculteurs afin de revendre les produits en Occident bien plus cher car la demande des clients européens et américains est en perpétuelle hausse : ils sont prêts à payer le prix fort pour cet « or noir ».

Les habitants se voient démunis de leur seule source de revenu et n’ont pas de moyens de pression face à ces bandits armés qui n’hésitent pas à détourner les camions transporteurs ou les magasins. Aucune sécurité n’est mise en place par la police, ce sont des régions dites « zones rouges » où les autorités n’interviennent pas laissant la population aux mains des truands.

Les tensions s’accumulent sur l’île, les cultivateurs se sentant délaissés par les politiques et livrés à eux-mêmes, sans protection, alors que pour leurs collègues récolteurs de vanille, les lois sont totalement différentes et les vols inexistants.

 

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article