Lémuriens : en danger !

Publié le par Alain GYRE

Lémuriens : en danger !                   

Mardi, 21 Octobre 2014

 10464402_364930766988640_7806322560186409073_n.jpg

94% des lémuriens de la Grande Ile sont en voie de disparition.

 

Plusieurs raisons entrainent cette disparition, dont la chasse est l’une des causes très fréquente dans plusieurs endroits de Madagascar. De plus, l’accélération de la  déforestation, en plus des feux de brousse et de la pratique de la culture sur brûlis font partie des facteurs qui entrainent la disparition des lémuriens.

 

Car leurs habitats naturels sont détruits.

 

Raison pour laquelle, à la vieille de la célébration de la Journée mondiale des Lémuriens, le Groupe d’Etude et de Recherche sur les Primates de Madagascar ou GERP, propose des activités dans le but de sensibiliser les populations ainsi que de valoriser ses espèces. Et aussi, la journée du 30 octobre sera marquée par une levée de fonds. Les fonds collectés seront versés dans les communautés villageoises habitant au bord des parcs.

 

Selon le GERP, le nombre d’espèces menacées ne cesse d’augmenter à Madagascar. Plus de 90 espèces de lémuriens sont sur la liste rouge alors que l’an dernier il y avait 60 mammifères toutes espèces confondues.

 

En plus des activités des projets et initiatives ont été déjà prises dans le but de conserver et de protéger les lémuriens. Comme la Conservation internationale, vise et pense que l’appui des populations qui bordent les espaces conservés, est important. Car le but est de protéger de son habitat. Ce qui fait que l’amélioration des moyens de subsistance des paysans est donc incontournable. Aussi, il est important de développer encore plus l’écotourisme à part la sensibilisation et la prise de mesure sur la consommation de viande sauvage. Pour ce faire, l’accomplissement de ces initiatives doit être inclus dans des populations locales, qui sont les premières concernées. Autrement dit, la sensibilisation environnement et la participation des populations locales dans la protection des lémuriens et leurs habitants sont importants et efficaces.

 

A part les implications des personnes, il faut également des moyens financiers dans la conservation des lémuriens. Un organisme international a publié récemment qu’il faudrait 5,7 millions d’euros pour élaborer une stratégie de sauvetage des lémuriens de la Grande Ile.

 

Faut-il rappeler que 93 espèces de lémuriens sur 105 sont menacées à Madagascar  et la célébration de la Journée mondiale des lémuriens sera marquée par des animations dans chaque réserve du pays à part les carnavals organisés dans plusieurs endroits du pays ?

 

R.Volatsara

La Gazette

Commenter cet article