Mafjah & Pythagorr « On n’est pas des Jamaïcains »

Publié le par Alain GYRE

Mafjah & Pythagorr « On n’est pas des Jamaïcains »

 

Le reggae dancehall n’a jamais eu autant le vent en poupe qu’aujourd’hui. Encore faut-il savoir de quoi on parle, d’un truc aseptisé façon hip hop MTV ou du vrai dancehall jamaïcain sur fond de chant parlé hérité des griots d’Afrique ? Réponse avec deux « toasters » qui ne se la pètent pas…

 mafjah.jpg

Mafjah et Pythagorr sont deux deejays toasters très empressés d’apporter à Madagascar sa vraie dimension au reggae dancehall jamaïcain. Je vous sens blêmir tout à coup ! C’est le jargon de Kingston qui vous trouble ? Pas de panique : un toaster est tout simplement un gars qui chante en faisant sauter les mots à la façon d’une tartine éjectée du grille-pain (ou toaster en anglais) ; par extension, le terme est aussi synonyme de bonimenteur. Le deejay est plus précisément un chanteur qui pose un texte sur une instrumentation musicale appelée riddim, le plus souvent basse-guitare-batterie tournant en boucle. Rien à voir avec nos superdisc-jockeys à paillettes, même si le mot, hélas, vient bien de là !

 

On peut donc être à la fois un toaster et un deejay, ce que ne se privent pas d’être Mafjah (contraction de Mafy et de Jah) et Pythagorr (du théorème qui donne mal à la tête). Tout ce que vous voudrez en fait plutôt que d’être pris pour de pâles mixeurs de sons ou de chansons dans la tradition tardive et pour ne pas dire bâtarde du deejaying hérité du hip hop commercial ! « On en a assez de toute cette confusion de termes. Aujourd’hui on entend même des mecs proclamer que le sound system est un genre de musique ! Tout le monde sait que c’est uniquement le matériel de sonorisation du reggae dancehall », soupire Mafjah.

 

« On veut revenir à l’authenticité du chant parlé (toasting) dont les racines plongent dans la tradition des griots d’Afrique et que le reggae a remis en selle à partir des années 60. C’est un pur art jamaïcain que nous voulons transmettre dans toute sa rigueur », souligne Pythagorr. Et de pourfendre les petits malheureux qui se permettent de télécharger des instrumentaux sur le Net, qu’ils toastent ensuite en studio. « Ca ne se fait pas, c’est de la frime sur du blabla. Le vrai son reggae dancehall est fait maison, que ce soit avec des musiciens ou des machines. »

 

Amis d’enfance depuis Mahajanga, leur ville natale, ils ont d’abord évolué en solo avant de créer à Tana ItalTunes, leur propre sound system, puis d’intégrer ensemble la maison de production Hidden Yardz Records. « On privilégie les rythmes roots du reggae des années 70 dans la lignée des Dennis Brown et Gregory Isaacs. Avec la structure one drop (coup de caisse claire sur le troisième temps) bien en avant. On en partage aussi les messages contre Babylone, la grande corrompue. Mais ça reste cool dans l’ensemble ! » Associés comme producteurs, ils entendent bien aussi collaborer sur leurs albums respectifs à venir. À commencer par celui de Mafjah, intitulé Gasy Jaho (Malgache fort), qui doit sortir cette année : il est en cours de mastering (finalisation).

 

« J’y croise différentes époques en remontant jusqu’au dancehall old style, avec des textes conscientisés. Je parle de ma fierté d’être Malgache et je le dis en malgache car malgré tout, nous ne sommes pas des Jamaïcains ! » Pas question non plus de sombrer dans le cliché du rasta qui fume des joints à longueur de journée : « On n’est pas dans ce délire-là, on veut éveiller les consciences et faire de la pédagogie sur notre art. » On retrouvera les deux toasters le 7 février au Reggae Festival de Fianarantsoa, aux côtés d’autres artistes de Hidden Yardz Records et de l’Ital Tunes Sound System.

 

 

 

Mafjah & Pythagorr : 033 32 530 85

 

 

Joro andrianasolo

(article publié dans no comment magazine n°49 - Fevrier 2014 ©no comment éditions)

No comment&éditions est une maison d’édition malgache créée à Antananarivo en novembre 2011.

Elle publie principalement des livres sur Madagascar.

Ils sont distribués en librairie à Madagascar et en France.

Coordonnées à Madagascar : 2, rue Ratianarivo, immeuble Antsahavola, Antananarivo 101 - +261 20 22 334 34.

Coordonnées en France : 58, rue de Dunkerque, 75009 Paris - 06 12 75 51 06.

http://www.nocomment.mg

www.nocomment-editions.com

 

 

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article