Rasoabe et Rasoamasay

Publié le par Alain GYRE

156 Rasoabe et Rasoamasay (1)
(Betsimisaraka)

Légende

 

 

 

Rasoabe et Rasoamasay

Il y a sur la route de Tamatave à Tananarive, près d'Andovoranto, deux lacs qui portent les noms de Rasoabe et Rasoamasay.

Rasoabe (2) et Rasoamasay (3) étaient femmes du géant Darafify (4).

Elles habitaient l'emplacement des lacs que le géant leur avait donnés pour en faire des rizières.

Pendant une des absences du mari, elles lui furent infidèles.

Celui-ci l'apprit, et à son retour les plongea l'une et l'autre dans le lac qui porte leur nom.

Elles ont chacune construit un nouveau village au fond des eaux et y vivent avec leurs bœufs et leurs esclaves.

On voit, dit-on, les cases au fond du lac lorsque l'eau est tranquille.


(1) Le texte de ce conte m'a été dicté par une femme Betsimisaraka de Tamatave.

(2) La grande Rasoa ; la première femme du géant.

(3) La seconde Rasoa. Le mot masay ajouté à un nom de femme indique que celle qui le porte est la seconde femme d'un polygame, ou l'une de ses femmes à l'exception de la première et la dernière.

(4) Le géant Darafify est célèbre par ses exploits dans l'île entière. On montre, sur la côte orientale principalement, des traces de son passage : une vallée qu'il forma en ouvrant une montagne d'un coup de hache ; un roc immense qu'il creusa en posant son pied dessus;... Fort comme Hercule et justicier aussi comme le fils d'Alcmène, il joue dans le Folklore malgache le rôle de bon géant redresseur de torts.

Contes populaires malgaches

Recueillis, traduits et annotés par

Gabriel FERRAND

Editeur : E. Leroux (Paris) 1893

Commenter cet article