Ravaratra et Rahorohoro

Publié le par Alain GYRE

200 Ravaratraet Rahorohoro.
ConteAntaimorona
recueilli à Mananjary

Autrefois, dit-on, un Zanahary homme et un Zanahary femme descendirent sur la terre pour s'y promener et y façonner des êtres vivants.

Or, un jour, au bord d'un fleuve la Zanahary vit dans un livre couvert d'écriture, qu'elle tenait en ses mains, que tous devaient retourner au ciel dans un délai très court.

« Hâtons-nous, dit-elle à son mari.

C'est aujourd'hui que nous devons rentrer.

Ne nous mettons pas en retard. »

« Attends un peu, répondit le Zanahary. Je suis en train de faire le caïman. »

Et, dans sa hâte, il prit à peine le temps d'ébaucher cet animal.

Voilà pourquoi le caïman est laid et informe.

Peu après son retour, le Zanahary envoya Ravaratra (l'éclair) et Rahorohoro (le tremblement de terre), sa femme, pour voir comment se comportaient les êtres créés par eux.

Il leur ordonna de revenir au bout de deux mois.

Mais à peine arrivés sur la terre, Ravaratra et Rahorohoro se montrèrent pleins de chanceté et d'arrogance, grondant et tuant les gens et les bêtes.

Les deux mois passés, ils ne songèrent pas à revenir, et le Zanahary, s'irritant contre eux dépêcha Rangidimola pour les chercher.

Celui-ci s'aperçut que les habitants de la terre étaient très malheureux à cause des maux qu'ils enduraient; lorsqu'il rencontra Ravaratra et Rahorohoro, il leur dit :

«  Le Zanahary est fâché contre vous; il m'a envoyé pour voir ce que vous faites et pour vous dire de rentrer immédiatement. »

« Dis au Zanahary que nous ne reviendrons plus chez lui nous voulons rester toujours sur la terre. »

 Rangidimola porta leur réponse au Zanahary et lui raconta comment Ravaratra et sa femme se conduisaient mal sur la terre.

« Retourne de suite dit le Zanahary.

Tu prendras de force l'ody (1) que j'ai mis dans la bouche de Ravaratra; toute sa force est due à cet ody. »

Dès que Ravaratra aperçut Rangidimola, de retour sur la terre, il s'avança vers lui pour le combattre, et recommanda à sa femme de se cacher sous terre pendant le combat.

Rangidimola après une lutte longue et pénible, parvint à s'emparer de l'ody qui était dans la bouche de Ravaratra.

Aussitôt celui-ci, vaincu, demanda grâce. Rangidimola le lia d'une corde et l'amena devant le Zanahary.

« Je ne te ferai pas mourir, dit celui-ci, bien que tu le mérites par tes crimes, mais,
en punition du mal que tu as fait, tu n'auras plus d'honneurs, tu ne seras plus gardien de l'ody qui te donnait ta force, et tu demeureras ici, tandis que la femme restera dans l'intérieur de la terre, là où tu l'as cachée.

Si tu la regrettes, tu pourras passer avec elle quelques mois tous les ans. »

 

Voilà pourquoi, dit-on, le tonnerre gronde et la foudre tomba sur la terre durant une des saisons de l'année, lorsque Ravaratra vient visiter sa femme.

Quant à Rahorohoro, elle est toujours cachée dans les profondeurs du sol, et c'est elle qui, de temps en temps, fait trembler la terre.


(1) Amulette, préservatif, remède.

Contes de Madagascar

Charles RENEL (1866 – 1925)

Librairie Ernest LEROUX

PARIS

Publié dans Contes de Madagascar

Commenter cet article