Recherche en cosmétique: Madagascar est un grand réservoir

Publié le par Alain GYRE

Recherche en cosmétique: Madagascar est un grand réservoir       

Jeudi, 12 Septembre 2013

 

Ayant plusieurs espèces de plantes qui n'ont pas encore été répertoriées dont les  vertus ne sont pas toutes connues, Madagascar se présente comme un endroit idéal pour les travaux de recherche en cosmétique. Etant donné que le marché de ces dernières ne cessent de s'accroître depuis quelques années.

 

Motivés par l'accroissement de la demande mondiale, les grands groupes internationaux investissent de plus en plus dans la recherche de nouveaux composants pouvant révolutionner le monde de la cosmétique. La flore malgache est très riche et diversifiée. On dénombre plus de 12 000 espèces dont  80% endémiques. Une situation qui ne laisse pas indifférents les geants de la cosmétique. Mais faute de moyens, les vertus de toutes les plantes ne sont pas connues et seuls les guérisseurs traditionnels fondant leur médecine sur l'utilisation de plantes médicinales, connaissent la vertu de certaines espèces. 

 

Le gouvernement malgache accorde aux firmes étrangères le droit d'effectuer les recherches sur les espèces inconnues alors que chaque nouveau composant trouvé est directement breveté par le laboratoire étranger et par conséquent, leur appartient. De plus, de grands laboratoires allaient acquérir de grandes parcelles de terrain à Madagascar grâce à des accords secrets avec certains anciens notables locaux Actuellement, la France est le leader mondial du secteur de la cosmétique mais elle  n'est que la 4ème plus forte demande de produits cosmétiques derrière les Etats-Unis, le Japon et le Brésil .Sachant que ce marché connait une  croissance moyenne de 5% par an, on pourrait imaginer l'opportunité, l'enjeu  stratégique que représente Madagascar pour les  géants de la cosmétique  tels que l'Oréal.

 

Récemment, Greentech ,  un fournisseur d'ingrédients actifs issus de plantes, d'algues, de micro-algues et de biotechnologies qui sont destinés à la cosmétique et la pharmacie  vient de faire partenaire avec l'Université de Diégo pour effectuer des recherches sur des plantes médicinales malgaches. L'université fournira à Greentech des locaux pour le laboratoire qui dispose de tout l'équipement nécessaire pour l'extraction végétale et le contrôle analytique.

 

 

 

NIR

La Gazette

 

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article