Conte: Fara

Publié le par Alain GYRE

 

Fara

 

Il était une fois trois sœurs : Ramatoa, Raivo et Fara. Elles étaient toutes belles mais Fara, la plus petite, était d’une beauté si exceptionnelle que ses deux sœurs la jalousaient. Elles l’amenèrent au verger sous prétexte de cueillir des oranges. Mais il n’en fut rien, le verger était loin, elles lui demandèrent de grimper afin de cueillir les oranges mûres. Une fois au sommet, Fara fut abandonnée par ses deux sœurs. Survint alors Trimobe, le propriétaire de l’orangeraie.

- Qui va là ? gronda-t-il.

- C’est moi, Fara…

- Descends de là, je t’épouserai, dit-il. Et il l’emporta.

Il l’emmena sur le lieu des sacrifices. C’est là que Trimobe tuait ses gibiers humains, de l’autre côté de la rivière.

- O mes ancêtres princiers ! Faites subitement que cette rivière se transforme en un lac infranchissable pour Trimobe, supplia-t-elle.

Aussitôt, la rivière enfla et déborda comme à la saison des pluies. Trimobe qui essayait de la traverser fut emporté par le courant et se noya. Alors apparut un pigeon qui recueillit Fara et la remena à son foyer. Ainsi fut-elle sauvée…

 

 

 

Clémence Vohahangiarisoa

 

Angano

Contes et histoires de Madagascar

Recueillis, traduits et adaptés par

Bernard et Monique CLAVERIE

Lettres de l’Océan Indien

L’Harmattan

 

Publié dans Contes, Angano, Héros

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article